Play Dirty. Illustration : Liu Rui/GT

Play Dirty. Illustration : Liu Rui/GT

Actualisé le 31/07/2021 à 12:35.

Article du Global Times et Lettre ouverte citoyens internautes chinois adressée à l'OMS afin de lui demander d'enquêter sur l'origine du COVID-19 dans le laboratoire de Fort Detrick.

Je l'ai traduite à l'aide de DeepL dans sa version gratuite.

Alors sérieusement, vrai ou faux ce qui est affirmé dans cette image?

Les citoyens français, comme ceux du monde entier (sans exception!), doivent pouvoir dire non à la condition informelle mais non moins réelle de protectorat étasunien de leur pays et ce en signant massivement aux côtés des citoyens chinois...

Les francophones, anglophones, etc peuvent signer! Je l'ai fait, ainsi que des amis européens. Il suffit d'ouvrir la pétition puis par exemple avec Google Chrome de la traduire. Il reste à cliquer!

La copie d'écran indiquant le chiffre des signataires ainsi que les mots et phrases mis en gras le sont de mon fait (Michel Aymerich)

« La pétition en ligne demandant que l’Organisation mondiale de la santé enquête sur le laboratoire de Fort Detrick a été attaquée par plusieurs adresses IP américaines samedi soir alors que le nombre de signatures approchait les 10 millions.

Cependant, les attaques n’ont pas réussi à arrêter l’enthousiasme des internautes chinois.

Les signatures ont dépassé les 10 millions samedi soir [déjà plus 15 millions ce 27 juillet 2021! M.A.], environ une semaine après le lancement de la pétition le 17 juillet, quand je vous annonçais un demi-million de signatures, les internautes chinois étant indignés par la politisation par les États-Unis de l’enquête de recherche des origines de la COVID-19.

Les observateurs chinois ont déclaré que le fort appel montre que le peuple chinois ne cessera pas de remettre en question le laboratoire américain tant que les États-Unis n’auront pas donné une explication raisonnable, et ils ont également exhorté l’OMS à jouer véritablement son rôle de coordination basé sur la science et l’objectivité plutôt que de devenir un outil politique des États-Unis. » (Roland Delcourt)

Article du Global Times

Mise à jour : Plus de 4 millions* de Chinois demandent à l'OMS d'enquêter sur l'origine du COVID-19 dans le laboratoire de Fort Detrick.

Par les journalistes de GT Publié : 19 juil. 2021 08:28 PM Mis à jour : 19 juil. 2021 22:39

[* Bien plus ce mardi 27 juillet ! M.A.]

Mercredi, plus de quatre millions** de citoyens internautes chinois avaient signé une lettre ouverte [VOIR PLUS BAS ! M.A.] demandant à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'enquêter sur l'origine du COVID-19 au laboratoire de Fort Detrick aux États-Unis, et le nombre de signatures augmente rapidement.

[** Bien plus ce mardi à 23: 00 (heure française): déjà plus de 15 millions de signataires! M.A.]

Plus de 15 millions de signataires (27/07/2021 à 23:00 (heure française) Combien demain ? Et après-demain et ? CLIQUEZ sur la photo pour obtenir le chiffre actualisé à l'instant T!
Plus de 21, 5 millions de signataires (31/07/2021 à 12:35 (heure française) Combien demain ? Et après-demain et ? CLIQUEZ sur la photo pour obtenir le chiffre actualisé à l'instant T!

Cette lettre intervient alors que l'OMS a proposé vendredi une deuxième phase de recherche sur l'origine du coronavirus en Chine, comprenant "un audit du laboratoire et du marché de Wuhan", appelant les autorités à faire preuve de "transparence". Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi que la dernière proposition était incompatible avec la position de la Chine et de nombreux autres pays, et a exhorté l'OMS à travailler avec la communauté internationale pour résister à la tendance indésirable consistant à politiser la question de l'origine du COVID-19.

Un groupe de net-citoyens chinois a rédigé une lettre ouverte demandant à l'OMS d'enquêter sur l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée américaine (USAMRIID) à Fort Detrick, dans le Maryland, et a chargé le Global Times de publier la lettre sur ses plateformes WeChat et Weibo samedi afin de solliciter une réponse du public.

Dans la lettre, ils affirment que pour prévenir la prochaine épidémie, l'OMS devrait accorder une attention particulière aux laboratoires qui mènent des recherches sur des virus dangereux, voire des armes biochimiques. La lettre ouverte mentionne spécifiquement le laboratoire de Fort Detrick, qui stocke certains des virus les plus mortels et les plus infectieux au monde, dont Ebola, la variole, le SRAS, le MERS et les nouveaux coronavirus. Une fuite de l'un de ces virus constituerait un grave danger pour le monde.

Cette lettre fait suite à une lettre ouverte publiée par le même groupe en juin, qui demandait une enquête de l'OMS sur Fort Detrick.

Le Global Times a également lancé une enquête en ligne samedi et, lundi, à l'heure de la mise sous presse, plus de 90 % des 18 000 personnes interrogées étaient d'accord pour que l'OMS enquête sur le laboratoire biologique de Fort Detrick.

Lors de la conférence de presse de lundi, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que les États-Unis devraient faire preuve de transparence et répondre aux appels de la communauté internationale, y compris les Chinois, et donner une réponse satisfaisante à la lettre ouverte et au sondage en ligne.

Le public et les médias tentent d'obtenir des réponses aux questions que la communauté internationale se pose depuis un certain temps. Cependant, certaines personnes aux États-Unis ont tenu le public dans l'ignorance, a déclaré M. Zhao.

"Veuillez répondre aux questions suivantes : Premièrement, quel est le lien entre le laboratoire de Fort Detrick et les maladies respiratoires inexpliquées comme celles que l'on soupçonne d'être liées au vapotage ? Deuxièmement, pourquoi les États-Unis n'ont-ils pas invité l'OMS à mener une enquête approfondie à Fort Detrick ? Troisièmement, pourquoi les experts internationaux ne peuvent-ils pas se rendre aux États-Unis pour retracer l'origine des virus, puisqu'ils ont visité la Chine ?". a demandé M. Zhao.

En ce qui concerne la proposition de l'OMS de mener une étude de suivi sur les origines, M. Zhao a déclaré qu'elle n'était pas conforme à la position de la Chine et de nombreux autres pays. La Chine espère que l'OMS communiquera pleinement avec les États membres, écoutera et adoptera les opinions de toutes les parties et veillera à ce que le processus de rédaction de l'étude de phase II soit ouvert et transparent.

La Chine est préoccupée par la politisation de la recherche des origines du coronavirus par certains pays. Nous espérons que l'OMS, dans un esprit de professionnalisme scientifique et d'objectivité, travaillera avec la communauté internationale pour résister à la tendance négative de la politisation de la question, a déclaré M. Zhao.

Yang Zhanqiu, directeur adjoint du département de biologie des agents pathogènes de l'université de Wuhan, a déclaré au Global Times que presque toutes les variantes de coronavirus dominantes ont été découvertes aux États-Unis. En comparaison, la souche virale découverte en Chine n'a aucun rapport avec les nombreuses variantes. Il est donc approprié de procéder à une recherche des origines du virus aux États-Unis, a déclaré M. Yang.

Le virologue a également appelé les États-Unis à fournir des échantillons de sang des patients atteints du COVID-19 et à divulguer davantage d'informations sur l'enquête épidémiologique du pays, afin de donner une image plus claire de la relation entre les cas américains et ceux d'autres pays. Il a précisé que les laboratoires américains conservent des échantillons de sang remontant aux années 1980.

En juin, une étude portant sur plus de 24 000 échantillons prélevés pour un programme de recherche des National Institutes of Health (NIH) aux États-Unis entre le 2 janvier et le 18 mars 2020 a révélé que sept personnes dans cinq États - Illinois, Massachusetts, Mississippi, Pennsylvanie et Wisconsin - pourraient avoir été infectées par le COVID-19 bien avant les premiers cas confirmés du pays signalés le 21 janvier 2020.

Le rapport d'étude conjoint de l'OMS et de la Chine, publié le 30 mars 2021, a abouti à une conclusion claire et a offert des suggestions pour la prochaine phase de l'étude mondiale sur les origines, qui a conclu que l'hypothèse de la "fuite du laboratoire" de Wuhan est extrêmement improbable, et que nous devrions rechercher les éventuels cas précoces de l'épidémie plus largement dans le monde et mieux comprendre le rôle des chaînes du froid et des aliments surgelés.

M. Zhao a déclaré que les conclusions et les recommandations de ce rapport devraient être respectées et maintenues, et se refléter dans la prochaine phase d'études sur les origines du COVID-19.

Source : https://www.globaltimes.cn/page/202107/1229048.shtml

Amis chinois et autres, vous pouvez signer!

http://wxapi.junpinghui.com/huanqiutou/index.html

TRADUCTION française

【Lettre commune des citoyens-internautes chinois à l'OMS demandant une enquête sur le laboratoire américain de Fort Detrick】

À l'Organisation mondiale de la santé (OMS) :
En juin, un groupe de net-citoyens chinois a signé une lettre ouverte conjointe pour demander à l'OMS d'enquêter sur l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée américaine (USAMRIID) à Fort Detrick, dans le Maryland. Ils affirment dans cette lettre que pour prévenir la prochaine épidémie, l'OMS devrait accorder une attention particulière aux laboratoires qui mènent des études sur des virus dangereux, voire sur des armes biochimiques.
La lettre ouverte mentionne tout particulièrement le laboratoire de Fort Detrick, qui stocke les virus les plus mortels et les plus infectieux au monde, dont Ebola, la variole, le SRAS, le MERS et le nouveau coronavirus. La fuite de l'un d'entre eux représenterait un grave danger pour le monde. Mais ce laboratoire a des antécédents notoires en matière de sécurité. Il y a eu des scandales de vol de la bactérie anthrax du laboratoire, provoquant l'empoisonnement de nombreuses personnes et même la mort. Il y a eu un incident de fuite dans le laboratoire à l'automne 2019 juste avant l'apparition de l'épidémie de COVID-19, cependant, les informations détaillées avaient été retenues par les États-Unis sous prétexte de sécurité nationale.
Les informations dévoilées par les médias américains ont inquiété le monde entier et certains se sont demandé si le nouveau coronavirus pouvait être lié au laboratoire américain.
Ce qui laisse le plus perplexe, c'est que, alors que la Chine a autorisé des virologistes de pays occidentaux et même les grands médias américains à visiter l'Institut de virologie de Wuhan, les États-Unis n'ont pas ouvert le laboratoire de Fort Detrick, et encore moins partagé les données originales avec des pays, dont la Chine, qui sont indépendants de l'influence géopolitique des États-Unis. Ils ont même négligé et déformé à dessein l'appel du peuple chinois à enquêter sur le laboratoire de Fort Detrick - qualifiant les questions soulevées dans la lettre de "théorie du complot", et dans le même temps, ils ont utilisé des rumeurs indéfendables et erronées pour attaquer l'Institut de virologie de Wuhan.
Dans un dernier geste choquant, les États-Unis offrent des "prix" de plus de 10 millions de dollars aux personnes qui inventent des histoires pour salir le laboratoire chinois. Cela nous rappelle à quel point la politique américaine est basse et inavouable, exposant le désespoir de certaines personnes aux États-Unis, et nous rappelle également l'urgence d'enquêter sur le laboratoire de Fort Detrick.
Jusqu'à présent, la pandémie mondiale de COVID-19 a fait des millions de victimes et infecté des centaines de millions de personnes. Les Chinois qui ont été les premiers à repérer l'épidémie et à envoyer des avertissements au monde entier savent à quel point le virus est terrible et partagent leur empathie pour les personnes décédées.
Ce n'est donc qu'en découvrant les origines du virus que le monde pourra éliminer les dangers potentiels, éviter la prochaine épidémie et réconforter les morts.
Cependant, les États-Unis ont toujours interrompu le travail et refusé à la communauté internationale d'enquêter sur le laboratoire de Fort Detrick. Après leur gestion désastreuse de l'épidémie qui a coûté la vie à plus de 600 000 Américains, les États-Unis veulent-ils attirer le monde entier pour être enterrés avec eux ?
C'est pourquoi les net-citoyens chinois ont décidé de lancer une autre activité de signature à grande échelle sur les médias sociaux, en demandant à l'OMS d'organiser une enquête dans le laboratoire américain de Fort Detrick et dans d'autres laboratoires américains présentant des risques de fuite en invitant des scientifiques, y compris ceux de Chine, des virologues et des experts en sécurité des laboratoires et en armes chimiques qui sont indépendants de l'influence géopolitique des États-Unis.

Meilleures salutations !

Citoyens chinois

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Venez signer la pétition ensemble !

Un incident de fuite suspect a eu lieu à l'automne 2019 - juste avant le déclenchement de l'épidémie de COVID-19 - à l'Institut de recherche médicale de l'armée américaine sur les maladies infectieuses (USAMRIID) à Fort Detrick, dans le Maryland. Ce laboratoire ne se contente pas de stocker un grand nombre de virus et de bactéries extrêmement dangereux pour l'humanité, il a également mené des recherches sur des virus suspects. Malheureusement, le laboratoire a connu de multiples incidents exposant des failles de sécurité. Mais le gouvernement américain a refusé de divulguer les détails de la fuite, invoquant la sécurité nationale.
Il est suspect que les États-Unis fassent autant d'efforts pour dissimuler l'incident. En juin, un groupe citoyens internautes chinois a signé une lettre ouverte commune pour demander à l'OMS d'enquêter sur l'USAMRIID de Fort Detrick. Ce n'est qu'en ouvrant le laboratoire américain de Fort Detrick et en laissant les scientifiques, y compris ceux de Chine, qui sont indépendants de l'influence géopolitique des États-Unis, mener une enquête approfondie, que nous pourrons avancer sur la bonne voie pour découvrir les origines du virus, qui est une action responsable de l'humanité.
Mais les médias américains ont esquivé l'appel et ont déformé les soupçons des citoyens internautes chinois en les qualifiant de "théorie de la conspiration". Dans le même temps, ils ont utilisé des rumeurs insoutenables et erronées pour attaquer l'Institut de virologie de Wuhan, qui avait été examiné par des experts et des médias occidentaux.
Par conséquent, ces citoyens internautes chinois ont confié au Global Times le soin de lancer une campagne d'opinion publique en ligne, dans l'espoir que davantage d'internautes chinois se joindront à eux pour demander à l'OMS de laisser davantage de virologues, d'experts en sécurité des laboratoires et d'experts en armes biologiques de Chine et d'autres pays enquêter sur le laboratoire américain de Fort Detrick.

Soutenons-les et signons pour cette campagne ! http://wxapi.junpinghui.com/huanqiutou/index.html

Traduction automatique de l'anglais à l'aide de DeepL (version gratuite)

TRADUCTION anglaise

【Joint letter by Chinese netizens to the WHO demanding an investigation into US Fort Detrick lab】

To the World Health Organization (WHO):
In June, a group of Chinese netizens signed a joint open letter to ask the WHO to investigate the US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID) at Fort Detrick, Maryland. They said in the letter that to prevent the next epidemic, the WHO should pay special attention to labs that are conducting studies on dangerous virus or even on biochemical weapons.
The open letter specially noted the Fort Detrick lab, which stores the most deadly and infectious viruses in the world, including Ebola, smallpox, SARS, MERS and the novel coronavirus. The leak of any of them would cause severe danger to the world. But this lab has a notorious record on lab security. There have been scandals of anthrax bacterium from the lab being stolen, causing poisoning to many and even death. There has been a leakage incident in the lab in the autumn of 2019 right before the outbreak of the COVID-19 epidemic, however, detailed information had been withheld by the US under excuses of national security.
The information unveiled by the US media have worried the world and some have questioned whether the novel coronavirus could be linked to the US lab.
What is more perplexing is that, when China had allowed virologists from Western countries and even US mainstream media to visit the Wuhan Institute of Virology, the US has not opened the Fort Detrick lab, let alone shared the original data with countries including China that are independent from US geopolitical influence. It even purposely neglected and distorted the Chinese people's call to investigate the Fort Detrick lab – referring to the questions raised in the letter as a "conspiracy theory," and at the same time, used untenable and flawed rumors to attack the Wuhan Institute of Virology.
In a latest shocking move, the US is offering "awards" of more than $10 million for people to make up stories that smear China's lab. This renews our knowledge on how low and ulterior US politics is, exposing the desperation of some people in the US, and it's also a reminder of the urgency of investigating the Fort Detrick lab.
So far, the COVID-19 global pandemic has taken millions of lives and infected hundreds of millions of people. The Chinese who firstly spotted the epidemic and sent warnings to the world know how terrible the virus is and share empathy for those deceased people.
Therefore, only by figuring out the origins of the virus can the world eliminate potential hazards, avoid the next round of epidemic and comfort the dead.
However, the US has always been interrupting the work and refusing the international community to investigate the Fort Detrick lab. After its disastrous handling of the epidemic that has cost the lives of more than 600,000 Americans, does the US want to draw the whole world to be buried with it?
This is why Chinese netizens decided to start another large-scale signature activity on social media, calling on the WHO to organize an investigation in the US Fort Detrick lab and other US labs that have leakage hazards by inviting scientists including those from China, virologists and experts in lab security and chemical weapons who are independent from US geopolitical influence.

Best regards!

Chinese netizens

【Let's sign to call on the WHO to investigate US Fort Detrick lab!】

There was a suspicious leakage incident in the autumn of 2019 – right before the outbreak of the COVID-19 epidemic -- at the US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID) at Fort Detrick, Maryland. The lab not only stores a large number of viruses and bacteria that are extremely dangerous to humanity, it has also been conducting research on suspected viruses. Unfortunately, the lab has experienced multiple incidents exposing safety loopholes. But the US government has refused to release details of the leakage, citing national security.

It is suspicious that the US is trying so hard to cover up the incident. In June, a group of Chinese netizens signed a joint open letter to call on the WHO to investigate the USAMRIID at Fort Detrick. Only by opening the US Fort Detrick lab and letting scientists including those from China, who are independent from US geopolitical influence, to conduct a thorough investigation, can we step in the right path to figure out the origins of the virus, which is an action that is responsible for the humanity.

But the US media has dodged the call and distorted the Chinese netizens' suspicion as a "conspiracy theory," and at the same time, used untenable and flawed rumors to attack the Wuhan Institute of Virology, which had been investigated by Western experts and Western media.

Therefore, these Chinese netizens have entrusted the Global Times to launch an online public opinion campaign, hoping that more Chinese internet users will join in calling on the WHO to let more virologists, lab security experts and biological weapons experts from China and other countries to investigate the US Fort Detrick lab.

Let's support them and sign for this campaign! http://wxapi.junpinghui.com/huanqiutou/index.html

Déjà plus de 15 millions de Chinois (et autres) demandent à l'OMS d'enquêter sur l'origine du COVID-19 dans le laboratoire de Fort Detrick
Articles
Retour à l'accueil