Combien de temps encore le calendrier politique du Hamas sera relayé complaisamment?

Le choix des illustrations me revient, ainsi que la mise en gras de mots. M.A.

Par Michel AYMERICH

Ils veulent détruire, détruire et rêvent stérilement de reconquérir une terre délivrée de la conquête islamique!

Ce faisant, ils reçoivent le soutien cynique des États européens qui relayent le narratif arabo-islamique du Hamas et de ses complices, y compris ceux de la « gauche » renégate qui fait écho (en la déclinant sur un mode spécifique) à la politique étrangère des très hautes bourgeoisies d'Europe intéressées par les profits issus de ses contrats avec des dictatures islamiques.

Des centaines de feux déclenchés par les cerfs-volants lancés depuis le Gazastan!

Résultat? L’État hébreu résistera et surmontera le défi. Chaque nouveau défi est l'occasion de développer son savoir-faire en matière de capacité à vivre et à mieux vivre. Dans tous les domaines. Il a, par ailleurs, des alliés sur des questions cruciales. Celles attenantes à sa sécurité stratégique, et en aura encore de nouveaux.

La participation significative de Netanyahou le 9 mai à Moscou lors de la commémoration du 73ème anniversaire de la victoire sur le fascisme et du dépôt de fleurs sur la tombe du soldat soviétique inconnu aux côtés de Poutine (et Aleksandar Vucic) est hautement symbolique [1].

Ainsi ce qui suit est-il dans l’ordre des choses :

« L’État d’Israël apprécie la compréhension qu’a la Russie de nos besoins en matière de sécurité – en particulier à notre frontière nord », a déclaré M. Liberman à Sergei Shoigu. « Il est important de poursuivre le dialogue entre nous et de maintenir une ligne ouverte entre Tsahal et l’armée russe ». Avant de quitter Israël pour la Russie, Liberman avait tweeté, « Le principal objectif des forces de sécurité était et reste d’empêcher l’Iran et ses ramifications de s’établir en Syrie » [2].

Dans le fond, c'est l'Europe occidentale en tant que partie largement laïque du continent qui joue son existence.

Elle devient face à l’Islam et à son narratif une passoire « idéologique » aux trous toujours plus larges…

Sur Facebook, on peut toutefois lire des contributions qui témoignent de l’existence d’une intelligence collective sur la question d’Israël. Hélas, cette intelligence collective se limite la plupart du temps aux seuls Juifs et à quelques esprits libres quant à la question de l’histoire de ce pays. [3]

Ainsi, sur la page Facebook du groupe I HAVE A DREAM ! ‎Robert Feldmann‎ écrit-il dans un texte que je restitue ici :

Le résultat d’un enseignement politique de l’histoire

(le titre est de moi, M.A. )

« Dans les années 30 où l’antisémitisme battait son plein en Europe et en France en particulier, un sondage avait été effectué par un institut digne de foi auprès d’un échantillon dit représentatif de la population française concernant les juifs, le sionisme et la Palestine mandataire revendiquée pour partie afin de devenir un état juif .

Voici les résultats chiffrés ils sont édifiants : sur 1007 personnes sondées

- 53% répondent que le sionisme est une organisation internationale dont le but est d’influencer le monde et les sociétés, 11% d’entre eux le croient de manière absolument avérée.

- 54 % répondent que l’antisionisme est une des composantes de l’antisémitisme.

- 59% répondent que le sionisme est un mouvement de libération et d’émancipation pour le peuple juif.

- 26 % répondent qu’il est justifié de boycotter l’état juif.

- 38% répondent que l’État juif nourrit l’antisémitisme.

Ce sondage montre à quel point sont répandues l’hostilité et l’ignorance concernant Israël

Vous l’avez compris cette étude a été faite récemment et non en 1930 par l’IFOP et commandée par le mouvement national juif tout récemment. Je voulais montrer à quel point les mentalités n’ont que peu changée après la Shoah, et que le nouveau « protocole des sages de Sion » est toujours à l’ordre du jour. Il est le livre le plus vendu dans la rue arabe et musulmane dans le monde.

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin .

- 25% répondent que l’État d’Israël a été créé après 1980.

-33 % répondent correctement en 1948.

- 57% répondent que Israël est une menace pour la stabilité régionale.

-51 % répondent que Israël est une théocratie (c’est à dire gouvernée par des religieux comme en Iran)

- 46 % répondent qu’ Israël est une démocratie comme n’importe quelle autre démocratie .

Voilà le résultat d’un nouvel « enseignement du mépris » effectué non plus par l’Église [et par les partis de droite et d’extrême droite. Ces derniers développant l'antisémitisme avec une intensité qui est allée jusqu’à la Shoah ou judéocide dans le cadre de la guerre totale menée contre le judéo-bolchévisme après le 22 juin 1941. M. A.] comme ce fut le cas dans le passé mais par les médias qui depuis 50 ans ne cessent de biaiser les événements selon une connotation qui ne prend pas en compte la réalité sur le terrain. Le journal le Monde en France en est le parfait exemple.

Voilà le résultat d’un enseignement politique de l’histoire dans les écoles, dans les grandes écoles, sciences Po, l’Ena et j’en passe .

Nous avons assisté depuis ces 40 dernières années à un révisionnisme historique de plus en plus osé qui s’est imposé par vagues successives en France et en Europe. Le résultat est édifiant.

A force, pour les États européens et français en particulier de ne pas s’opposer, ou tout au plus du bout des lèvres, à la propagation du mensonge et de la haine à l’encontre des juifs et d’Israël par la plupart des pays arabes et musulmans, les nationaux européens ont fini par penser que ces affirmations avaient un fondement de vérité : « le ver était dans le fruit » et le mal est irrémédiable.

PS : chiffres de l’Ifop publiés ce matin dans le journal anglophone « le Jérusalem Post »

"Antisionisme": en vérité un antisémitisme arabo-islamique, sans complexe!
Antisémitisme d'inspiration "classique", dénonçant le "judéo-bolchévisme" culturel...

Toujours sur Facebook, j’ai pu trouver un autre exemple de cette intelligence collective relative à l'histoire d'Israël. Fritz Helmut Dabber écrit le 2 juin:

«Tintin a-t-il chassé les Juifs de Palestine? Ou l'album a-t-il été falsifié?

« En 1950 paraissait l'album "Tintin au pays de l'or noir".

«L'histoire commence en 1939. Pour démasquer le saboteur qui ajoute un ingrédient explosif au pétrole du Moyen-Orient, Tintin part en Palestine. Il débarque à Haïfa, alors occupée par les Anglais. Il est arrêté par les soldats Anglais, mais au moment de son transfert dans Haïfa, pleine de boutiques juives avec enseignes en hébreu, il est enlevé par un commando de l'Irgoun. Les militants juifs se rendent compte trop tard qu'ils ont confondu Tintin avec un certain Goldstein, activiste juif sioniste également prisonnier des Anglais. Soudain la voiture de l'Irgoun tombe sans une embuscade tendue par les Arabes. Ceux-ci enlèvent Tintin, le prenant eux aussi pour Goldstein, et l'emmènent auprès de leur chef, un Arabe du nom de Bab el-Ehr. Etc etc...

«Or en 1971, à l'occasion d'une nouvelle édition de l'album, surprise ! Haïfa s'appelle maintenant Khemkhâh. Tintin est arrêté par des soldats arabes portant l'uniforme de l'armée jordanienne. Plus d'Anglais, plus un juif dans les rues, plus d'enseignes en hébreu, tout est en arabe. Et si Tintin finit toujours par se faire enlever et conduire auprès de Bab el-Ehr, ce dernier n'est plus en lutte contre les Anglais et les Juifs, mais est en révolte contre l'Émir Ben Khalish Ezab, souverain du royaume...

«Tintin a-t-il libéré la Palestine dès 1971? Ou faut-il en conclure que l'album "Tintin au pays de l'or noir" a été falsifié? »

Sur la base de la lecture de cet article, j’ai fait une rapide recherche au moyen de Google et j’ai trouvé confirmation par l’image du contenu :

Ci-dessus, album de 1950...
Ci-dessus, album redessiné et réécrit de 1971...
A gauche, image de l'album de 1950. A droite, image de l'album de 1971...

Il y a depuis des décennies une entreprise considérable de délégitimation de la présence d'Hébreux autodéterminés sur leur terre historique.

Cette délégitimation participe d'une division du travail. D'une part on nie à Israël son droit à exister dans la durée, d'autre part on le soumet à une agression quasi permanente de relative basse intensité, alternant avec des périodes plus chaudes. Le but étant de créer un rapport de forces sur les plans militaires, mais aussi et surtout sur le plan de l'image internationale afin d'affaiblir la capacité de défense des Hébreux!

Méïr Ronen, sur le Blog des Hébreux, fait observer ce qui suit:

«Tout en présentant ces attaques violentes comme des "manifestations", terme que la presse occidentale reprend à cœur joie sans le moindre esprit critique, le Hamas fixe en fait le calendrier des attaques. C'est lui qui décide s'il va y avoir une guerre ou pas. S'il y aura des morts ou pas [4].»

Tout un programme volontairement ignoré par les "observateurs"...
Voir l'article et le documentaire en deux parties, en cliquant sur l'image!

En France, Il y a nécessité d’appeler enfin un chat un chat...

En France, il y a décidément nécessité d’appeler enfin un chat un chat et d’aller à la racine des choses, tant la désinformation bat son plein, déformant la perception, tronquant l’explication, créant de toutes pièce des mythes aux conséquences dévastatrices.

Appeler un chat un chat, en l’occurrence, c’est appeler l’Islam pour ce qu'il est. Islam signifie « soumission ». « Soumission à Allah » de « gré » ou de force !!!

C’est-à-dire non pas une mythique religion de paix et d’amour, mais en vérité une idéologie politico-religieuse à vocation intrinsèquement impérialiste. Une idéologie politico-religieuse qui ne se réduit pas mécaniquement aux autres religions monothéistes car totalement liberticide dans ses moyens et ses fins, ce qui la rapproche du fascisme vrai et de lui seul !

Appeler un chat un chat, c’est appeler l’État d’Israël, État hébreu, c’est-à-dire l’État de l’autodétermination ethnique des Hébreux : Hébreux juifs, Hébreux samaritains, Hébreux athées [5]

Appeler un chat un chat, c’est bien nommer la politique étrangère de la France pour ce qu’elle est : une politique qui à travers son instrument qu’est le Quai d’Orsay est celle d’un État qui est en premier lieu l’État de la grande ou très grande bourgeoisie française, laquelle fait passer ses intérêts économiques et politiques devant ceux de la survie de l’État hébreu.

C’est pourquoi la politique étrangère de la France est prioritairement une politique de représentation des intérêts, non du peuple français, encore moins de ses travailleurs nationaux, mais de grands groupes, comme Total, lesquels ont intérêt à satisfaire certains appétits religieux avec les conséquences géopolitiques qui en découlent. En premier lieu, la création d’un second État « palestinien » après le cadeau britannique octroyé aux Arabo-musulmans que fut la Jordanie [6].

Appeler un chat un chat, c'est informer et expliquer que les dirigeants iraniens poursuivent le but de détruire totalement l’État hébreu!!! Hamas et Hezbollah sont parmi les instruments de la République islamique d'Iran...

Appeler un chat un chat, c’est écrire, dire, répéter que les grands médias qui forgent l’opinion sont des médias fondamentalement au service de la même très grande bourgeoisie. Comme le dit le dicton, celui qui paie les violons choisit la musique.

Appeler un chat un chat, c’est qualifier les organisations dites d’extrême-gauche -NPA en tête - comme des organisations qui dans les faits – et seuls les faits comptent- relaient auprès des couches petites bourgeoises la politique de cet impérialisme secondaire qu’est la France sur la question de la prétendue nécessité d’un second «État palestinien» (aux côtés, donc, de l’État établi sur la Palestine mandataire nommé JORDANIE, mais composé essentiellement de «palestiniens»! ).

Il manque cruellement en France un parti réellement, totalement de gauche. Un parti qui s’inspire de l’esprit et de la méthode dialectique d'analyse de la réalité concrète de Marx [7]. Un parti qui s'inspire de la méthode de résolution de la question nationale, telle que posée et initiée par Lénine, laquelle doit être développée relativement à la compréhension actuelle plus fine des questions ethniques hébraïque, kurde, amazigh, etc. Question hébraïque abordée très inconséquemment par Trotsky, dont l'évolution prometteuse de la réflexion (indépendamment de son évolution désastreuse sur la question de l'URSS en passe d'être militairement envahie...) a été interrompue par son assassinat [8].

NOTES :

[1] AYMERICH Michel, Benjamin Netanyahu et Aleksandar Vucic, aux côtés de Vladimir Poutine pour le 73e anniversaire de la Victoire sur le fascisme ! http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2018/05/benjamin-netanyahu-et-aleksandar-vucic-aux-cotes-de-vladimir-poutine-a-l-occasion-du-73e-anniversaire-de-la-victoire-sur-le-fascisme

[2] Liberman remercie Moscou d’avoir « compris » les inquiétudes sécuritaires d’Israël, https://fr.timesofisrael.com/liberman-remercie-moscou-davoir-compris-les-inquietudes-securitaires-disrael/

[3] Hélas aussi cette intelligence est confinée à la seule question d’Israël. Sur d’autres questions les mêmes qui sont lucides sur l’État hébreu peuvent, comme de nombreux autres, être aveuglés sur d’autres questions : les causes profondes du judéocide, par exemple, dont l’explication est logiquement et factuellement impossible sans prendre en compte le rôle central de l’idéologie et la pratique de l’anticommunisme motivés par les intérêts de classe de la bourgeoisie d’Allemagne, dont les fascistes étaient la fraction la plus fanatique. Voir : AYMERICH Michel, Le 22 juin 1941, les fascistes allemands déclenchent la guerre totale contre le "judéo-bolchévisme"! http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2016/06/le-22-juin-1941-les-fascistes-allemands-declenchent-la-guerre-totale-contre-le-judeo-bolchevisme.html

Un autre exemple est l’incapacité répandue à comprendre le fait et ce qui l’explique de l’extraordinaire développement en République populaire de Chine, laquelle est en train significativement de rabattre les cartes de l’économie et de la géopolitique mondiale pour le bien commun des Chinois et de la population de toute la planète ! Mais ceci est un autre sujet...

[4] Méïr Ronen – 5.6.2018 Le Blog des Hébreux, https://leblogdeshebreux.blogspot.com/2018/06/jusqua-quand-israel-subira-le.html

[5] AYMERICH Michel, L'Islam et le génocide volontairement oublié des Hébreux, http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2017/11/l-islam-et-le-genocide-oublie-des-hebreux.html

[6] AYMERICH Michel, A propos de « Israël – Des droits historiques et géographiques », http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2016/09/a-propos-de-israel-des-droits-historiques-et-geographiques.html

[7] AYMERICH Michel, Marx et les bolcheviks face à l'Islam ! http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2017/09/marx-et-les-bolcheviks-face-a-l-islam.html

[8] AYMERICH Michel, Le « trotskysme » et la « gauche des imbéciles » vs Trotsky et l’État des Hébreux autodéterminés! http://a-contre-air-du-temps.over-blog.com/2017/05/le-trotskysme-et-la-gauche-des-imbeciles-vs-trotsky-et-l-etat-des-hebreux-autodetermines.html

Combien de temps encore le calendrier politique du Hamas sera relayé complaisamment?
Articles
Retour à l'accueil