Taubira, la question de la déchéance de nationalité, l'Algérie et les Juifs...

Par Michel AYMERICH

Le 21 décembre 2015, le MEMRI (l'Observatoire du Moyen Orient) faisait connaître une vidéo [1] épouvantable réalisée en Algérie qui constitue une véritable incitation de NIVEAU OFFICIEL au massacre des JUIFS. Je rappelle qu'en France existent 500.000 citoyens français juifs...

Le MEMRI révèle: « Dans un exercice de marche en ordre serré de la gendarmerie nationale algérienne, les soldats scandent : « Pointez vos armes sur les juifs… pour les tuer… les abattre… et dépecez-les. » La vidéo a été mise en ligne le 1er novembre 2015 pour marquer la Fête nationale commémorant la révolution algérienne, mais la date de l’exercice n’est pas précisée. » [2]

Le 22 décembre 2015, « notre » ministre de la Justice, Madame Taubira, s'exprimait à la Radio Algérienne. Avant toute chose la ministre de la Justice de la République Française, Madame Christiane Taubira, aurait dû protester, exprimer sa ferme condamnation et son indignation, face à une telle marche qui a tout d'une authentique marche de milice NAZIE!

Mais non, loin de là. Madame Taubira adapte son comportement politique à la pression objective de la présence de millions de Musulmans réels et supposés, capitulant face aux premiers, sacrifiant les seconds aux premiers.

Dans mon article « Eliette Abécassis, la tentation de quitter la France pour plus de liberté... »(voir dans ce blog), j'écrivais : « Un problème est posé par ce qui semble être un fait dont la véracité probable mérite pour le moins d'être ouvertement discutée. Les générations successives d'immigrés musulmans sont porteuses à des degrés divers d'un antisémitisme découlant d'un anti-judaïsme qui lui-même est la matrice principale de l'antisionisme. Si l'antisémitisme chrétien s'est effacé en proportion de l'affaiblissement de la religion chrétienne en France contrainte à des adaptations, la religion musulmane, elle, s'est renforcée et continue de l'être. Or plus l'influence musulmane [...] se renforce, plus les Juifs sont amenés à se faire discrets. Conformément au principe de vases communicants. Ce phénomène est sans doute la cause principale qui provoque le départ des Juifs. »

Madame Taubira semble tenir compte de cette réalité, mais pas pour lui résister et la changer...

Sans doute partage-t-elle le préjugé simpliste que seuls les Blancs bien blancs d'Europe et des USA peuvent être des coupables et en aucune façon des Arabes ou des Maghrébins. Ce qui est loin d'être la même chose, les seconds ayant été colonisés par les premiers. Mais cette réalité semble ne pas correspondre à la vision caricaturale de celles et ceux qui n'ont en vue que le seul esclavage transatlantique, omettant de leur pratique politique la réalité d'un esclavage arabo-musulman non seulement plus ancien que le premier, mais qui plus est perdure...

Comment s'étonner alors que «notre» ministre Madame Taubira annonçait à la Radio Algérienne pour le moins ses réserves face au projet de déchéance de la nationalité française. [3] A la Radio Algérienne!!!

Alors que la déchéance de nationalité devrait être pour ceux qui ont pris ou ont l'intention de prendre les armes au service d'un État étranger, une mesure minimale. La mesure maximale étant la neutralisation définitive. Mesure adoptée en temps de guerre... Je pense d'ailleurs, en ce qui concerne la déchéance, qu'elle devrait également être appliquée post-mortem, clarifiant sa portée sur le plan symbolique.

Car sur le plan des principes, il devrait être clair que être citoyen français implique a minima de partager les valeurs fondamentales de la citoyenneté. Celles-ci s'opposent fondamentalement aux contre-valeurs que veut imposer ouvertement l’État islamique (Daesh) et de manière plus indirecte au même socle de contre-valeurs que veulent voir s'imposer tous les États à religion musulmane majoritaire qui œuvrent ouvertement ou par des moyens détournés à l'établissement de la Charia et à la domination universelle de l'Islam...

Scander, comme le révèle le MEMRI, les paroles qui suivent est une menace ouverte dirigée contre une partie de nos concitoyens et par là même une déclaration de guerre contre TOUS les Français. C'est en outre une menace exprimée envers nos amis et alliés naturels les plus profonds, de ceux sans lesquels nos valeurs démocratiques ne pourraient exister. Les Juifs du monde entier, comme ceux d'Israël, l'Etat de l'auto-détermination nationale des Juifs. C'est aussi une déclaration de guerre envers nos valeurs. Les valeurs de la République. Les valeurs que représentent les acquis démocratiques que d'aucuns assaillent!

Extraits :

« [...]

Officier : Et le Prophète Mahomet promet au nom de sa nation.

Soldats : Et le Prophète Mahomet promet au nom de sa nation.

Officier : Ô, Arabes…

Soldats : Ô, Arabes…

Officier : … fils d’Arabes…

Soldats : … fils d’Arabes…

Officier : … marchons…

Soldats : … marchons…

Officier : … et pointez vos armes sur les juifs…

Soldats : … et pointez vos armes sur les juifs…

Officier : … pour les tuer…

Soldats : … pour les tuer…

Officier : … les massacrer…

Soldats : … les massacrer…

Officier : … et les dépecer.

Soldats : … et les dépecer.

Officier : Honorez vos serments.

Soldats : Honorez vos serments.

Officier : Avancez sous la protection d’Allah.

Soldats : Avancez sous la protection d’Allah.

Officier : Soyez l’armée du Seigneur des Mondes.

Soldats : Soyez l’armée du Seigneur des Mondes.

[...] » [4]

Alors non seulement se taire face à cette menace ignominieuse quand on parle à la Radio Algérienne, mais de surcroît, exprimer, en tant que ministre de la République française son propre avis plutôt négatif sur la déchéance de nationalité et ANNONCER à la Radio Algérienne l'abandon du projet est grave.

Christiane Taubira: « Je vous indique par exemple que le projet de révision constitutionnelle qui sera présenté en conseil des ministres ne retient pas cette disposition... donc voilà, le sujet peut être en débat... Je suis d'accord pour dire que c'est un sujet extrêmement sensible. Très sérieusement, je pense que cette déchéance de nationalité des personnes nées françaises, je pense que ça pose un problème de fond sur le principe du droit du sol auquel je suis profondément attachée. » [5]

Je ne me sens pas représenté et défendu par cette ministre qui montre patte blanche face à la pression islamiste multiforme. Bien que non Noir (et non-Juif), je me serais senti représenté par une ministre qui se serait inspirée de Frantz Fanon, lorsqu'il écrivait:

« C'est mon professeur de philosophie, d'origine antillaise, qui me le rappelait un jour : Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l'oreille, on parle de vous.» (Peau noire, masques blancs, 1952)

NOTES:

[1] Vidéo: Exercice de marche militaire en Algérie : Tuez, massacrez et dépecez les juifs.

[2] Ibid.

[3] Abandon de la déchéance de nationalité : Taubira vend la mèche à la radio algérienne

[4] Exercice de marche militaire en Algérie : Tuez, massacrez et dépecez les juifs.

[5] Abandon de la déchéance de nationalité : Taubira vend la mèche à la radio algérienne

A propos de la vidéo révélée...

J'ai honte pour ce pays...

"J'ai honte pour ce pays, qui fut jadis le mien et qui a vendu son âme et ses valeurs, à l'idéologie wahabbite, au nationalisme arabe nassérien et aux frères musulmans.
J'ai honte pour ce pays méditerranéen, berbère arabisé et islamisé de force, qui est devenu islamiste, intolérant, corrompu et antisémite alors qu'il a payé un lourd tribut durant les années 1990 face à l'hydre islamo-terroriste.
Pardon à tous les porteurs de valise et à tous les amis de l'Algérie indépendante, notamment les non musulmans d'entre eux, qui ont mis leur vie en danger et qui ont hypothéqué leur jeunesse pour que l'Algérie soit libre et indépendante, mais aussi laïque, sociale, populaire et démocratique.
Pardon surtout à mon ami Simon Blumenthal, aujourd'hui décédé qui fut un ami de Mohamed Boudiaf et de tous les Algériens libres. Il était aussi communiste et juif. Lui s'était engagé pour l'indépendance de l'Algérie quand certains de ceux qui dirigent aujourd'hui l'armée algérienne étaient encore des caporaux de l'armée coloniale.
J'ai honte..." (Mohamed Sifaoui sur Facebook)

Retour à l'accueil